• Francais
  • Anglais
Recherche

NOUS CONTACTER
Pays du Bessin au Virois

ZAE Route de Caen
14400 BAYEUX
Tél : 02.31.21.06.10
Fax : 02.31.21.08.13
NOS PARTENAIRES

Cette réalisation a été cofinancée par l'Union européenne dans le cadre du programme LEADER+

Imprimer

Méthanisation

PRINCIPE DE LA METHANISATION

 




 

LES PROJETS

 

METHANISATION COLLECTIVE DANS LE VIROIS : CREATION D'UNE ASSOCIATION


La Chambre d’Agriculture, en 2007, a proposé une formation sur la méthanisation organisée par TRAME, avec un voyage d’étude de trois jours en Allemagne, Belgique et Luxembourg, auquel a participé le Pays. Suite à cette formation, quelques d’agriculteurs se sont montrés intéressés par cette technique, mais dans le cadre d’un développement collectif, et pas individuel, pour pouvoir partager l’investissement et la charge de travail. Le travail d’une stagiaire, engagée par la Chambre d’Agriculture en 2008, a permis d’élargir cette réflexion à d’autres agriculteurs et de définir un premier potentiel de déchets agricoles et industriels valorisables par méthanisation.
La Chambre d’Agriculture a alors contacté le Pays, pour qu’il porte une étude de faisabilité sur un tel projet. Cette proposition a été accueillie avec enthousiasme par les élus, sous condition que les agriculteurs se regroupent préalablement sous la forme d’une association. Le 5 juin 2009, l’Association pour la Promotion de la Méthanisation Collective sur le Virois a donc été créée (APMCV), initialement avec 13 adhérents : 10 agriculteurs, le lycée professionnel agricole de Vire, la Communauté de Commune de Vire et un industriel agroalimentaire du secteur. Le nombre d'agriculteurs a été élargie à une vingtaine depuis 2013.
 

LANCEMENT D'UNE ETUDE DE FAISABILITE D'UNE UNITE DE METHANISATION


En 2009, le Pays du Bessin au Virois a conventionné avec l'APMCV pour porter en leur nom une étude de faisabilité technique et économique du projet. L’étude est financée par l’APMCV, les Communautés de Communes de Vire et du Bény-Bocage, la Région Basse-Normandie, le Conseil Général et les fonds européens LEADER.

Elle a été lancée le 25 juin 2010, un an après la constitution de l’APMCV et a été conduite par le bureau d’études FERTIGAZ. Le SEROC, syndicat de traitement et de valorisation des déchets ménagers présent sur le Pays, est associé au pilotage de l’étude pour une coordination entre les différents projets de territoire.
 
L’étude s’est terminée en septembre 2011. Les difficultés pour valoriser la chaleur en cas de cogénération (les industries viroises consomment surtout du gaz naturel, et ont plutôt de la chaleur en excès) invitent à se tourner vers la solution d’injection du biométhane dans le réseau, après épuration du biogaz, solution de valorisation désormais offerte par les décrets du 21 novembre 2011 et les arrêtés du 23 novembre 2011 qui fixent notamment des tairfs de rachats préférentiels. Cette solution est encouragée par les résultats de l’étude de préfaisabilité menée par GrDF.
 
 

VOYAGE D'ETUDE


Organisé par le Pays du Bessin au Virois avec le soutien de la Chambre d’Agriculture, et cofinancé par l'ADEME, la Région et les fonds européens FEADER, un voyage d’étude s’est déroulé les 16 & 17 décembre 2010, dans l’Oise et les Ardennes. Les inscriptions étaient ouvertes à l’ensemble des agriculteurs bas-normands et aux élus du Pays, pour les sensibiliser aux techniques de méthanisation agricole.
C’est en tout 25 participants, dont 21 agriculteurs, 2 entrepreneurs et 2 représentants de collectivités qui ont participé. L’objectif de cette sensibilisation était de découvrir le principe de la méthanisation et la complexité de ce type de projets : régularité de l’approvisionnement du digesteur et traçabilité des déchets provenant de sources extérieures à l’exploitation, valorisation du biogaz, et en cas de cogénération, de la chaleur, utilisation du digestat, rentabilité des projets… Le voyage d’étude a permis de visiter des installations très différentes les unes des autres et donc de discuter avec des maîtres d’ouvrages ayant des projets également très divers.


LES INSTALLATIONS SUR LE TERRITOIRE


Suite à ce voyage d'étude, le GAEC de la Jumellerie a monté une installation de méthanisation à la ferme à Lison, avec l'aide de l'ADEME et des fonds européens LEADER. Les travaux s'achèveront au printemps 2014, réalisés par AgriKomp. Le biogaz sera valorisé par cogénération, produisant de l'électricité (puissance installée de 180 kW) et de la chaleur, valorisée au sein des bâtiments d'élevage, et utilisée pour le chauffage de 3 habitations et le séchage des céréales.
Les matières entrantes annuellement seront essentiellement des co-produits de la ferme : effluents d'élevage (4380T de fumier mou et 1370T de fumier de bovin compact), eaux vertes et blanches (1100T), cultures intermédiaires (1320T), déchets de céréales (400T) et tontes de pelouses (100T).


Une autre installation à la ferme est également opérationnelle depuis juin 2013 au Theil-Bocage.


 Agenda

Consultez tout l'agenda


 Actualités

Consultez toute l'info

Facebook Twitter
Realisation Web-Interactive